SMIN Power Group Executive To Co-Chair Power Africa 2017 Conference In Ghana

Sandrine Mubenga Lufungulo : « et si on électrifiait l’Afrique ? »

Du 27 au 30 juin, la Conférence Power Africa 2017 se tient au Ghana. Des experts de plusieurs pays discuteront de l’électrification du continent. La congolaise Sandrine Mubenga Lufungulo co-préside cette conférence. Rencontre avec une femme de caractère qui veut électriser l’Afrique.

Avec sa voix posée et son air rêveur, Sandrine Mubenga Lufungulo pourrait passer une personne réservée voire timide: il n’en est rien. Si elle rêve, c’est de l’électricité pour tous en Afrique et au plus faible coût. Cela tombe bien, elle préside la conférence Power Africa 2017 dont le thème est « maîtriser l’énergie et les technologies de l’information pour une électrification abordable en Afrique« .

 

Électrifier: une passion à toute épreuve

C’est autour d’une tasse de thé dans son salon que la CEO de Smin Power Group raconte sa passion pour l’électricité avec une légère émotion: « je devais être opérée et il n’y avait pas d’électricité dans la ville de Kikwit. Je suis restée entre la vie et la mort pendant 3 jours. Je crois que ma détermination est née de là. Au XXIème siècle, personne ne doit mourir à cause d’une panne d’électricité« .

C’est animé de cette conviction que la native de Miabi a entamé un parcours académique brillant: major de sa promotion aux examens d’Etat, détentrice d’une licence et d’une maîtrise de l’université de Toledo où elle termine un doctorat en génie électrique. C’est sa voiture hybride (mi hydrogène – mi électrique) qui la fera connaître du grand public congolais et américain, et fera le buzz dans les réseaux sociaux. Cela fait près de 15 qu’elle exerce sa passion pour l’électricité en construisant des champs solaires ou en concevant des solutions pour la fourniture d’énergie aussi bien pour des villes que pour des particuliers.

Power Africa 2017: la grand messe de l’électrique en Afrique

« Il est temps de proposer nos propres solutions au continent africain sans se couper de l’innovation internationale » explique Sandrine Mubenga Lufungulo. « Les temps ont changé, nous sommes d’ici et d’ailleurs et c’est la combinaison des sciences, de notre savoir-faire et de nos réalités africaines qui nous amènera au développement » affirme-t-elle avec véhémence. C’est ainsi qu’elle partage sa vie entre l’université de Toledo où elle poursuit un doctorat en génie électrique et Kinshasa, siège de sa société Smin Power Group, spécialisée dans la production d’énergies renouvelables notamment dans le solaire.

Et c’est n’est pas pour rien qu’elle co-préside la conférence Power Africa 2017. Apporter l’électricité aux communautés locales est un de ses objectifs et aussi un panel de la conférence. On y parlera entre autres de la mise en place de différents modèles d’affaires pour une énergie durable et accessible au plus grand nombre. L’accent sera mis sur le partage d’expérience et aussi la présentation de solutions pratiques.

Lorsqu’on lui parle de la fourniture d’énergie en RDC, elle pousse un petit soupir: ‘la croissance de la demande en énergie va de pair avec l’accroissement démographique et l’industrialisation du pays. Dans un pays continent comme le nôtre, il faut diversifier les sources d’approvisionnement en énergie et densifier notre réseau électrique en le modernisant« . Des entreprises congolais comme Smin Power Group sont assez nombreuses en RDC pour apporter des solutions à la SNEL, ajoute-t-elle.

Et à la question de savoir si le développement de l’Afrique, Sandrine Mubenga Lufungulo prend une longue inspiration et répond d’une voix posée où se perd une once de passion: « il nous appartient de le découvrir en écrivant l’histoire de notre continent au quotidien ».

 

Madimba Kadima-Nzuji

###

English Translation With Assistance Of Google Translate:

Sandrine Mubenga Lufungulo: “And if we electrify Africa? “

From 27 to 30 June, the Power Africa 2017 Conference will be held in Ghana. Experts from several countries will discuss the electrification of the continent. The Congolese Sandrine Mubenga Lufungulo is co-chairing this conference. Meeting a woman of character who wants to electrify Africa.

Writing
@direct_cd
26 May 2017

Sandrine Mubenga Lufungulo, with her posed voice and her dreamy air, could pass for a reserved or even shy person: that is not the case. If she dreams, it’s of electricity for everyone in Africa and at the lowest cost. This is good, because she chairs the Power Africa 2017 conference on “Controlling Energy and Information Technology for Affordable Electrification in Africa”.

Electrifying: A Passion-Free Passion

It is around a cup of tea in her living room that the CEO of Smin Power Group recounts her passion for electricity with a slight emotion: “I had to be operated on but there was no electricity in the city Of Kikwit. I stayed in the hospital between life and death for 3 days. I believe that my determination was born from there. In the 21st century, no one should die because of a power blackout. ”

It is with this conviction that the native of Miabi has embarked on a brilliant academic career: holding a bachelor’s degree and a master’s degree from the University of Toledo where she is presently finishing a doctorate in electrical engineering. It is his hybrid car (mi-hydrogen – electric mi) that will make it known to the general public Congolese and American, and will make the buzz in the social networks. It is almost 15 years that she exerts a passion for electricity by building solar fields or designing solutions for the supply of energy both for cities and for private individuals.

Power Africa 2017: the great electric mass in Africa

“It is time to propose our own solutions to the African continent without cutting off international innovation,” explains Sandrine Mubenga Lufungulo. “Times have changed, we are from here and elsewhere and it is the combination of science, our know-how and our African realities that will lead us to development,” she affirms with vehemence. Thus she shares her life between the University of Toledo where she pursues a doctorate in electrical engineering and Kinshasa, headquarters of her company SMIN Power Group, specializing in the production of renewable energies in solar.

And it is not for nothing that she co-chairs the Power Africa 2017 conference. Bringing electricity to local communities is one of its goals and that of a panel at the conference. Among other things, we will talk about the implementation of different business models for sustainable energy and accessible to as many people as possible. Emphasis will be placed on sharing experience and presenting practical solutions.

When she is told about the supply of energy in the DRC, she sighs a little: ‘the growth in energy demand goes hand in hand with the demographic growth and the industrialization of the country. In a continent like ours, we must diversify sources of energy supply and intensify our electricity network by modernizing it. ” Congolese companies like SMINPower Group are quite numerous in the DRC to provide solutions to SNEL, she adds.

And to the question of who will lead the development of Africa, Sandrine Mubenga Lufungulo takes a long inspiration and responds in a voice posed where an ounce of passion is lost: “it is up to us to discover it by writing the history of our Continent on a daily basis “.

Madimba Kadima-Nzuji

Please follow and like us:

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Enjoy this blog? Please spread the word :)